IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Zed, un éditeur de code open source écrit en Rust et doté d'un moteur de rendu accéléré par le GPU, est maintenant disponible sur Linux,
Mais il suscite des préoccupations en matière de sécurité

Le , par Mathis Lucas

41PARTAGES

4  0 
L'éditeur de code open source Zed est maintenant disponible sur Linux. Développé par les créateurs de l'éditeur de code Atom et les créateurs du générateur d'analyseur syntaxique Tree-sitter, Zed est écrit en Rust et disponible sous licence GPL. L'équipe affirme que Zed est éditeur collaboratif très performant offrant les fonctionnalités essentielles que l'on attend d'un éditeur moderne. Il est également doté d'un moteur de rendu accéléré par le GPU pour aider les développeurs à créer des logiciels beaucoup plus rapidement. Toutefois, certains comportements de Zed exposés récemment suscitent des préoccupations en matière de sécurité.

« Nous avons le plaisir d'annoncer que nous publions maintenant officiellement les versions de Zed pour Linux ! Zed est un éditeur de code open source moderne, construit en Rust et doté d'un moteur de rendu accéléré par le GPU. Nous vous aidons à créer des logiciels plus rapidement que jamais », a écrit l'équipe dans un billet de blogue sur son site Web. Zed se veut un éditeur de code rapide et très performant pour les développeurs. Pour cela, en plus des caractéristiques classiques d'un, Zed bénéficie d'une accélération matérielle (ou rendu GPU). Selon l'équipe, cela a été rendu possible grâce à l'API graphique Vulkan.


Combiné aux fondements Rust de Zed, l'éditeur affiche des temps de démarrage extrêmement rapides, peut ouvrir des fichiers ou projets volumineux instantanément et bénéficie d'une latence d'entrée inférieure à celle des éditeurs concurrents, tels que VS Code. De plus, Zed offre une intégration avec le ChatGPT d'OpenAI (et GitHub Copilot pour les versions macOS). Une fois qu'une clé API valide est saisie, les utilisateurs peuvent rapidement générer du nouveau code à partir d'invites, refactoriser le code sais et résoudre les problèmes. Avant toute chose, Zed offre les fonctionnalités essentielles d'un éditeur moderne :

  • support étendu des langues ;
  • mise en évidence de la syntaxe ;
  • indentation automatique ;
  • vue d'ensemble ;
  • autocomplétion ;
  • outils de collaboration en temps réel ;
  • terminal intégré ;
  • mode Vim ;
  • plusieurs thèmes.


La version Linux de Zed est maintenant officiellement disponible pour être téléchargée. « La communauté de Zed a joué un rôle essentiel dans le développement rapide de cette version Linux. Comme nous l'avons déjà dit, construire une boîte à outils d'interface utilisateur et une application pour Linux signifie travailler avec un environnement incroyablement variable. De votre GPU à votre distribution, en passant par votre gestionnaire de fenêtres, Zed doit tout gérer », a déclaré Mikayla Maki, de Zed Industries, la société derrière l'éditeur. Vous pouvez installer Zed sur la plupart des distributions Linux majeures via ce script :

Code : Sélectionner tout
curl https://zed.dev/install.sh | sh

Notez toutefois que le script d'installation ci-dessus ne fonctionnera que sur les systèmes 64-bit Intel/AMD et ARM. Zed est un logiciel libre, vous pouvez donc l'installer à partir des sources si vous le souhaitez. Un certain nombre de paquets tiers sont disponibles pour d'autres distributions, y compris Arch, Nix, Manjaro et Fedora. Il n'y a pas encore de Flatpak ou de Snap. Toutefois, Zed suscite quelques préoccupations en matière de sécurité, notamment en raison du fait que l'éditeur télécharge automatiquement des binaires ainsi que des paquets NPM depuis Internet sans avoir obtenu le consentement explicite de l'utilisateur.


Cette approche contraste avec le comportement d'autres éditeurs concurrents tels que VS Code, qui n'installe rien sans demander l'autorisation de l'utilisateur. « C'est ce que je déteste chez VS Code, et ils demandent au moins le consentement. Certaines des choses dont VS Code a besoin pour Golang sont (pour moi) développées par Random Joe sur GitHub. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne soit utilisé pour des attaques de la chaîne d'approvisionnement », peut-on lire dans les commentaires. Un autre critique a écrit : « est-ce vraiment ce que les utilisateurs attendent ? Cela ne me convient pas du tout ».

Mais certains ne semblent pas dérangés par cela. Un internaute a écrit : « je ne vois pas vraiment où est le problème. Qui veut approuver et configurer tous ses serveurs de langues ? Si vous ouvrez un fichier pour cette langue, y a-t-il un moment où vous refuseriez le téléchargement ? Je ne veux simplement pas d'une quantité énorme de fenêtres contextuelle comme VS Code. De plus, les binaires sont téléchargés à partir de leur version sur GitHub. Tant que c'est sécurisé, je ne vois pas de problème ». Les commentaires révèlent que ces téléchargements silencieux suscitent des réactions mitigées. Un autre critique note :

Citation Envoyé par Critique

J'ai essayé Zed pendant quelques semaines parce que je suis généralement favorable à l'idée d'utiliser une application native par rapport à Electron. Je l'ai généralement apprécié, ainsi que son interface utilisateur, mais j'ai rencontré quelques difficultés, notamment :

1. VS Code est assez rapide pour être honnête. Il est très rare que le chargement de VS Code soit ralenti dans mon travail. Peut-être que je n'ouvre pas de très gros fichiers. Probablement 5 000 lignes de TypeScript au maximum.

2. L'intégration avec le serveur de langage TypeScript n'était tout simplement pas aussi bonne que VS Code. Je ne sais pas exactement ce qui n'allait pas, mais les autocomplétions en particulier me semblaient bien pires.

Je n'ai jamais travaillé sur un serveur de langue ou un éditeur, donc je ne sais pas ce qu'il y a sur Zed/VS Code et ce qu'il y a sur le serveur de langue de TypeScript.

Finalement, tous ces petits inconvénients m'ont lassé et je suis revenu à VS Code. Je vais probablement réessayer après quelques versions supplémentaires pour voir si ça va mieux.
Les éditeurs de code sont des outils clés permettant aux développeurs d'écrire, d'éditer et de collaborer efficacement sur une base de code. Zed est un nouveau concurrent qui a rejoint la compétition et qui promet de révolutionner la façon dont les développeurs travaillent. Les avis à son sujet sont divergents pour l'instant.

Source : Zed

Et vous ?

Que pensez-vous de l'éditeur de code Zed ? Peut-il faire de l'ombre à VS Code ?
Que pensez-vous des téléchargements silencieux de Zed ? Ce comportement vous convient-il ?
Avez-vous déjà essayé Zed ? Si oui, partagez votre expérience avec la communauté.

Voir aussi

L'éditeur de code Zed télécharge automatiquement des binaires et des paquets NPM depuis internet sans le consentement de l'utilisateur, contrairement à VS Code qui n'installe rien sans demander à l'utilisateur

Zed, un éditeur de code collaboratif très performant des créateurs d'Atom et de Tree-sitter, est désormais open source

Visual Studio Code : un éditeur libre ou un piège pour les développeurs ? Une analyse de Geoffrey Huntley, ingénieur logiciel et un ingénieur DevOps

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !